Get Adobe Flash player

Suite à l’inauguration des locaux flambants neufs, le 5 juin 2007, le maire de la ville de Limay, Eric Roulot, a adressé une lettre et offert un présent à Yves Lanel, pasteur de l’Eglise évangélique protestante de Limay. Le geste fort judicieux du maire nous a permis de découvrir qu’une église protestante bâtie dans cette partie des Yvelines, dans la rue du Vieux Pont représente une initiative empreinte de signification historique. Découvrons pourquoi !

Par Catélion François et BH

Tout d’abord, prenons connaissance du contenu de la lettre du maire Eric Roulot, et de la nature de son présent aux membres de l’EEP Limay. Ensuite, parcourons le chapitre consacré aux protestants de Limay rédigé et publié en 1972, par l’ancien maire Edouard Fosse. Pour, enfin, comprendre pourquoi – sans le savoir – les fondateurs de cette église ont donné une suite… heureuse à l’histoire ! Bonne lecture…

Ci-après, une copie de la lettre du maire de Limay qui nous a mis sur la voie de la découverte de cette bribe de l’histoire…

 

Cette lettre était accompagnée d’un présent ! L’EEP Limay s’est vu offrir le livre de l’ancien maire Edouard Fosse dont nous reproduisons ici la couverture. Ce livre contient tout un chapitre sur les protestants de Limay (Un livre agréable à lire d’ailleurs !!!)

 

Ordre de détruire la prêche de Limay, dès le lendemain de la révocation de l’édit de Nantes

Ces quelques pages nous renseignent que si au début du XVIème siècle, la religion de Luther ne connut pas de grands succès à Limay, il n’en fut pas de même pour Calvin. « Si les calvinistes furent très nombreux à Mantes, Limay groupa très vite un noyau fort d’une trentaine de familles protestantes… » Un très bon début… « Mais Limay eut aussi ses dragonnades. Des garnisons furent installées chez les protestants non encore convertis (en catholiques, ndlr) ». Il y a eu la révocation de l’Edit de Nantes et dès le lendemain, nous précise l’auteur Edouard Fosse, « Monsieur Charles Antoine Placide Bouret (de Beuron), lieutenant général au maillage de Mantes et président de l’élection de Mantes, subdélégué de Monsieur de Ménars, intendant de la généralité de Paris, reçut l’ordre royal de procéder sans délai à la démolition du prêche de Limay. Le 25 octobre 1685, 3 jours seulement après la révocation, ce fut chose faite » !!!

Du XVIIème au XXème siècle: absence de temple à Limay

Et l’histoire renseigne que les autres tentatives d’y bâtir un temple ont échoué pendant des décennies, des siècles : « Restés nombreux malgré leur conversion forcée, les protestants de Limay songèrent alors à rebâtir un Temple. Quoiqu’il ne reste rien aujourd’hui de bâtiment on a de bonnes raisons de croire qu’il fut édifié sur l’emplacement du temple démoli en 1685, en bordure de la Place qui porte aujourd’hui le nom de Place du temple… Ce second temple, construction modeste est déjà signalée en 1885 comme étant presque entièrement en ruines, il n’en restait que quelques arceaux en ogives, ce qui le faisait prendre par les habitants pour une ancienne église dit une chronique du temps. Il fut démoli par la suite… »

Le plus intéressant est dans le dernier paragraphe de ce chapitre écrit par l’ancien maire, Edouard Fosse : « Limay ne compte plus aujourd’hui (1972, ndlr) que quelques familles protestantes, mais leur nombre peu élevé, ainsi que la proximité du temple de Mantes (la jolie), édifié en 1886, n’ont jamais suscité l’intention d’élever un nouveau temple à Limay…. »

Sans le savoir… les fondateurs de l’EEP Limay donnent une suite à l’histoire…

Mais l’histoire retiendra que de par une vision inspirée par le Saint Esprit, Yves Lanel et son épouse – sans le savoir – ont entrepris de donner une suite à ce paragraphe. Après des années de persévérance, soutenus par les membres de l’église, ils ont vu une partie de leur vision se transformer en réalité. L’EEP Limay a vu le jour. Elle a pris ses quartiers juste à quelques centaines de mètres de l’endroit où était bâti le plus ancien temple de France, là même où les habitants de Limay ont essayé encore et encore de bâtir une église… sans grand succès pendant des siècles… Mais maintenant c’est de l’histoire ancienne, depuis 1995, si vous passez par Limay, vous trouverez au 30 rue du Vieux Pont un temple protestant !

-